La malédiction des piqûres

La voisine d’à côté a quelques ruches sur sa terrasse. Une fois tous les trois mois elle doit récupérer le miel. Simon et moi avons donc eu l’opportunité de l’aider à prélever le précieux nectar et d’en apprendre un peu plus sur l’apiculture.

Équipés de combinaisons spéciales par dessus nos pantalons, chaussettes, chaussures et tops à manches longues nous nous sommes aventurés près des ruches bourdonnantes.

IMG_2720

Un enfumoir à la main j’ai alors tenté de les éloigner pendant que Simon soulevait le couvercle de la ruche. Le couvercle était couvert de cire, de miel et d’abeilles. Nous l’avons mis de côté pour laisser le temps aux abeilles de s’en aller et récupérer plus tard la cire et le miel. Il a ensuite fallu retirer les grilles pleines de miel en veillant avec une brosse à ce qu’aucune abeilles ne restent collées dessus.

IMG_2752IMG_2745

L’ambiance de la première ruche étaient plutôt détendue. Les abeilles n’étaient pas agressives et ne semblaient pas être trop mécontentes qu’on les dérange en plein travail. En revanche la seconde ruche fut moins docile. Elles ont commencé à être très bruyantes puis très énervées. La plus téméraire a décidé d’attaquer Simon. Les abeilles étant très sensibles aux odeurs, elles sont devenues hystériques dès les premières émanations de transpiration. 28 degrés dehors, habillés de la tête aux pieds et le tout recouvert d’une combinaison d’astronaute ne pouvaient pas nous laisser complètement secs. Elle l’a piqué à travers sa combinaison. Et comme une abeille qui défend sa ruche émet une phéromone en piquant appelant ses congénères à faire de même, le pauvre Simon s’en ai sorti avec 9 piqures d’abeilles. Dont une à la main et sur le lobe de l’oreille qui les a fait doubler de volume. Je m’en suis sortie indemne. Sûrement parce que j’avais l’enfumoir à la main et que je n’étais pas sur le front à récupérer les grilles dans la ruche.

Avant de savoir ce qui l'attendait...

Avant de savoir ce qui l’attendait…

IMG_6327

La malédiction des piqûres m’a rattrapée le lendemain mais cette fois, ce ne fut pas par des abeilles…

Le jour suivant donc, je pars ma planche sous le bras sur la plage de Broken head. Il n’y a quasiment aucun surfeur dans la mer car les vagues ne sont pas bonnes. Ramer avec mes bras me fera du bien. Un peu d’exercice est toujours le bienvenu. Je ne prends presque aucune vague. Après que la dernière m’est poussée de plusieurs mètres je m’allonge sur ma planche et je repars à l’attaque. Subitement je sens quelque chose qui me brûle de plus en plus sur la jambe. Pas de doute ça ne peut être qu’une méduse. Rapidement je saisis ce qui me fait si mal et le jette le plus loin possible. Un long filament bleu s’était enroulé autour de ma jambe et restait collé à ma peau comme du velcro. C’était une blue bottle, une sorte de petite méduse qui ressemble à un bulle de plastique prolongée d’une fil bleu. Ma main n’a pas apprécié non plus et une fois au bord les piqûres me brûlaient vivement sur les deux parties de mon corps.

IMG_20150311_160618 IMG_20150311_160542

Sur le retour, j’ai un peu paniqué car j’ai eu d’étranges douleurs en haut de la jambe et sous le bras. On s’est arrêté dans une pharmacie pour trouver de quoi calmer la douleur. A la maison j’ai frotté la plaie avec du vinaigre blanc. Deux heures plus tard, les rougeurs et la douleur étaient parties.

Cette petite anecdote aquatique m’aura un peu refroidie et j’avoue appréhender un peu ma prochaine session de surf.

Publicités
Catégories : Byron Bay, New South Wales | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “La malédiction des piqûres

  1. Brigitte

    J’espère qu’une pharmacienne a pu te trouver un traitement pour calmer les douleurs…..
    A très bientôt à Cairon….. on y vit moins dangereusement !
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :