7 days in Sydney

Je crois que je vais aimer Sydney. Je me promène à peine depuis 15 minutes et j’apprécie déjà l’ambiance. Après Bali je suis d’autant plus réceptive à la propreté des parcs, les pelouses impeccables, et au fait qu’aucun papier ne traine par terre. Je marche le long de l’eau et à ma grande surprise, alors que je ne m’attends pas à les voir si tôt, je tombe sur l’opéra et l’Harbour bridge. Ça y est je suis devant. Je suis devant ce qui pour moi symbolise le plus l’Australie. Je m’assois un long moment pour contempler la vue et je rentre à pied à Kings Cross, Le quartier dans lequel se trouve mon backpack.

IMG_20141011_182508 IMG_20141012_195706

Kings Cross c’est un peu le Pigalle parisien. Beaucoup de club glauque à filles et des bars un peu miteux dans lesquels on n’a pas envie d’entrer. Mais c’est aussi un quartier où l’on trouve restaurants chics et bars branchés.

IMG_1036

Je retrouve rapidement les « joies » du backpack. Faire sa place dans le frigo, partager sa chambre avec des inconnues, s’approprier un espace… L’ambiance est jeune et festive. Je suis accueillie par un français qui me fait rapidement comprendre où je suis tombée. Ici c’est la fête tous les jours et il n’y a pas un soir sans que personne ne boive. Je les suis le premier soir. Je passe une très bonne soirée d’ailleurs. Je réalise soudain qu’une fois de plus je ne suis qu’avec des français. Ça s’est passé tellement naturellement. Ils sont venus vers moi, nous avons discuté et je me suis retrouvée embarquée avec eux pour la soirée (dans la bande il y a deux français de Cairns). Tous sont très sympas mais je suis plus vieille qu’eux et ça se ressent. Nous partons danser dans le quartier gay de Sydney. Les verres sont à 10 $ je me passe donc d’en reprendre un troisième. De retour au backpack je m’endors en moins de 5 minutes. Fatiguée de ma courte nuit dans l’avion, fatiguée de ma journée de marche et fatiguée de cette soirée.

Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas retrouvée seule et dans une grande ville, ça ne m’était pas arrivée depuis Melbourne. Sydney me rappelle cette ville. J’y retrouve un peu de New-York aussi, ces grands buildings au pied desquels on peut quand même trouver quelques espaces verts et des rues impeccablement propres. Les grandes villes, se sont aussi les musées. En Australie la plupart sont gratuits et c’est avec beaucoup de plaisir que je traine dans les galeries. J’enchaine ensuite sur une expo photo admirable.

IMG_1067

Don McCullin

Don McCullin

Je suis à la lettre le parcours que me conseille mon Lonely Planet pour visiter The Rocks, le quartier central de Sydney. J’ai marché et piétiné toute la journée en tongs. Je rentre épuisée avec une flemme terrible pour préparer mon dîner.

Dans les jours qui suivent, je continue à visiter Sydney. Je prends un ferry pour Manly, un quartier assez chic de Sydney avec de jolies plages et une agréable balade à faire le long du littoral. C’est incroyable d’avoir autant de nature et de beaux paysages si près d’une ville grande comme Sydney. Je m’arrête un moment pour observer l’habilité avec laquelle les cacatoès ouvrent des pignons de pin avec leur bec et leurs pattes.

IMG_1141

IMG_1132

Je rentre à mon backpack et je réalise que je ne m’y sens pas vraiment bien. La musique electro et les cris que suscitent le bière-pong me cassent les oreilles. Comme chaque soir, et c’était déjà le cas à Cairns, les conversations tournent autour du sexe dans plus de 60% des cas. Tous sont jeunes et filles comme garçons ne pensent qu’à conclure, souvent juste l’histoire d’un soir. A croire que certains ne sont venus en Australie que pour ça. Je n’ai pas vraiment ma place ici. Je dois bien admettre que tout ceci n’est plus de mon âge. J’aspire à un peu de calme, une meilleure hygiène de vie et des discussions d’adultes.

Je découvre Bondi Beach. La mer est déchainée et le temps très couvert. Cette plage qui d’habitude est censée être bondée et aujourd’hui désertée. Une ambiance d’arrière-saison règne ici alors qu’on entre tout juste dans l’été.

IMG_1144 IMG_1146

Le lendemain heureusement, le temps c’est nettement amélioré. Je prends un bus pour Watsons Bay. Là encore je suis épatée d’être dans un endroit paisible si proche de l’effervescence de la ville. Il y a des petits ports de plaisance, des sentiers le long du littoral, des plages magnifiques et des falaises impressionnantes.

IMG_1160 IMG_1168 IMG_1193 IMG_1187

Découvrir une ville est bien plus passionnant que de chercher du travail. Je n’ai d’ailleurs rien tenté pour essayer de décrocher un job. D’une part, parce que j’ai l’occasion de partir sous peu pour deux semaines de road trip avec Simon. D’autre part parce que même si j’ai beaucoup apprécié Sydney, je ne sais pas encore si j’ai vraiment envie d’y passer les deux mois qui me restent avant la Nouvelle-Zélande. Cette ville est fantastique mais la vie y est chère et elle est remplie de français.

Publicités
Catégories : New South Wales, Sydney | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :