Alice Springs

C’est mon dernier jour à Alice Springs. J’y aurais passé 3 nuits. Après avoir changé d’avis au moins 5 fois, j’ai finalement décidé de suivre Alexis à Cairns. Je me suis tenue à mon plan initial.
Maya reste à Alice Springs. On lui a dit qu’elle trouverait facilement du travail. J’ai hésité à rester avec elle mais l’ambiance d’Alice Springs ne m’a pas suffisamment conquise.
C’est une petite ville, avec une rue principale. Elle est peuplée dans la journée mais complètement déserte le soir.
AS_ruepanneauxAS_panorama
La communauté aborigène est très présente et j’ai vraiment pu voir à quel point leur intégration dans les villes australiennes est encore loin d’être réglée. Le visage de certains semble vraiment usé par l’alcool ou toute autre substance qui les aident surement à oublier leur quotidien. J’ai entendu dire que dans certains endroits en Australie, on a conçu de l’essence sans odeur pour les empêcher de l’inhaler. Et il y a pire, une voiture de police est postée devant les magasins où l’on vend de l’alcool, chaque client en voiture doit s’y arrêter pour que les officiers vérifient bien qu’ils ne s’agissent pas d’aborigènes. J’imagine mal comment en France on puisse interdire la vente de quoique ce soit sous prétexte que tu sois noirs, arabes ou asiatique.
J’ai passé mes nuits dans une auberge de jeunesse. J’ai apprécié le confort d’un lit, la douche tous les jours, et la possibilité de pouvoir enfin laver mes affaires.
Dimanche soir, j’ai fait mon premier barbecue. C’est une institution en Australie, il n’était pas normal que j’attende presque deux mois avant de pouvoir apprécier saucisses, steaks, légumes grillés sur des barbecues disposés en libre accès dans les espaces publics.

barbec
Hier soir nous sommes allés au casino pour notre dernière soirée tous ensemble. Certains ont été chanceux, d’autres moins. Moi je n’ai préféré pas jouer. L’argent étant précieux, je n’allais pas prendre le risque d’en perdre inutilement.
J’ai passé la plupart de mes journées à faire des allers retours entre le centre-ville et l’auberge de jeunesse pour régler mes problèmes de téléphones. Sous les conseils d’Alexis, j’ai changé d’opérateur pour avoir internet illimité pendant un mois. Evidemment ça ne fonctionne pas et je me suis ainsi retrouvée dans l’impossibilité d’utiliser mon téléphone.
Avant de quitter Alice Springs il m’a fallu téléphoner à l’opérateur. Parler en anglais au téléphone est une chose que je déteste particulièrement. Certes c’est un bon exercice mais ça me met dans des situations vraiment inconfortables.
Hier donc, je n’avais pas vraiment le moral. Internet ne marchait pas, je ne pouvais pas retrouver mon petit groupe qui lui avait décidé de rester camper, je me demandais si partir à Cairns était un bon choix, je réalisais à quel point mon manque de confiance en moi me faisait appréhender de bientôt devoir démarcher les restaurants pour y trouver du travail, et pour finir, je ne pouvais parler à personne de toutes mes appréhensions.
Je quitte donc le centre de l’Australie pour la côte Est, et j’espère bien pouvoir y régler là-bas tous les tracas qui occupent jusqu’à présent mon esprit.

Publicités
Catégories : Alice Springs, Northern Territory | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :