Ma vie au quotidien sur Kangaroo Island

J’ai commencé ma vie d’ermite sur mon île. Damien est mon seul lien social. Je n’ai internet que dans son office et la qualité de la connexion laisse franchement à désirer.

Le temps est très changeant et j’ai parfois réellement froid. Je ne suis pas vraiment dépaysée de la Normandie.

Dimanche étant mon jour de congé, je suis partie explorer l’île avec la voiture que Damien laisse à ma disposition. Les premiers moments furent assez angoissants. Conduire une voiture, qui à mon avis ne passe pas le contrôle technique, sur des chemins de terre inondés est loin d’être un exercice que je maîtrise. Surtout quand on parcourt des kilomètres sans croiser aucune voiture.

voitureroute

 

Kangaroo Island est une île célèbre pour la faune. Elle vaut le détour aussi bien pour ces fabuleux paysages tels que les « Remarkable Rocks », qui sont, je dois l’avouer, des rochers vraiment impressionnants et dont le positionnement est assez insolite. Mais les espèces animales que l’on peut y rencontrer méritent vraiment qu’on leurs accorde de l’intérêt.

remarkable_rocks

phoque

oiseau

koalas

pelican

panneau_oie

oie

serpent

Quand je suis avec Damien, je l’assiste dans différentes tâches. Le travail que je dois fournir n’est pas vraiment compliqué. Je suis surtout censée conduire son pick up ou son tracteur. Aujourd’hui je l’ai observé trier les moutons. Avec l’aide de son chien, il les incitait à aller dans tel ou tel enclot. Certains moutons sont destinés à la viande, d’autres à la laine.

tracteur

moutons

damien_mouton

agneau

Après ma petite leçon quotidienne de surf, et une initiation à la boxe française que j’ai donnée à Damien, nous sommes allés chercher les écrevisses dans la rivière. Nous devions rentrer avant la tombée de la nuit car le chemin pour accéder à la rivière était en pleine forêt. Sur le retour, je me suis crue en plein remake du Projet Blair Witch, mais avec la poche centrale de mon sweat remplie d’écrevisses. Ce fut d’ailleurs mon repas du soir (petite parenthèse pour toi papa : les écrevisses sont effectivement des Cherax, mais ils appellent ça des Marrons (les petites se sont des yabbies) et si je devais les comparer à tes homards je dirais que leur chair est peut-être plus tendre mais que ça n’a finalement pas beaucoup de goût).

ecrevisses_avant

ecrevisses_apres

Rester sur cette île encore quelques temps me sera je pense, assez bénéfique pour plusieurs choses : tout d’abord je ne dépense quasiment pas d’argent (Damien me donne l’argent nécessaire pour mes dépenses courantes), je pratique l’anglais tous les jours, je m’améliore en surf et je vais finir par devenir une as du volant sur tous types de véhicules, en toutes circonstances.

Je ne m’y attarderai en revanche pas trop longtemps car non seulement le temps n’est pas vraiment à la hauteur de ce que j’attends de l’Australie mais aussi parce que ma vie sociale ici est tout de même un peu limitée…

arc_en_ciel

Publicités
Catégories : South Australia | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Ma vie au quotidien sur Kangaroo Island

  1. Sabine

    Hello Aurélie, je vois que tu as pris tes marques sur Kangaroo Island. Ca a l’air sympa, même si effectivement c’est un peu calme. Tu vas devenir une pro du surf et un as du volant. Sûr que ça te servira pour le reste du séjour ‘down under’ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :