Un week-end en famille australienne

La pluie n’a pas cessé de tomber pendant la nuit de vendredi à samedi. Je me suis demandée quel allait pouvoir être mes plans pour le week-end avec un temps si peu engageant. Ou plutôt, nos plans, car comme la France et beaucoup d’autres pays du monde, le week-end ici est réservé à la famille. Les enfants n’ont pas école, Katerina ne travaille pas et Angus travaille de toute façon à domicile.

Après un petit déjeuner « français » (croissants et pains au chocolat mais avec beaucoup moins de beurre que ceux en France) j’accepte un peu à contre cœur de participer à une partie de Twister. Non que je n’aime pas ce jeu, ni que finalement je ne me suis pas amusée, c’est juste qu’y jouer après déjeuner n’est sûrement pas le meilleur moment pour exercer toutes sortes d’acrobaties. Après 4 parties je cède mon tour aux parents. J’ai ri bien plus en tant que spectatrice.

IMG_20140510_103537[1]

La pluie a cessé de tomber mais le sol est humide et les gros nuages gris ne laissent rien présager de bon pour les précipitions de la journée. Nous ne changeons pourtant pas les projets hypothétiques de la veille. Nous irons au zoo de Melbourne.

Équipés de parapluies et de quatre épaisseurs d’habits nous partons donc voir les animaux. C’est un très grand et très beau zoo. Finalement, y aller sous un ciel menaçant était une bonne idée pour éviter les foules. Nous y passons un certain temps et j’y découvre à cette occasion mes premiers kangourous et koalas… en captivité.

IMG_5987IMG_5965IMG_5972IMG_5993IMG_5981

Le soir Angus et Katherina m’emmènent dans un restaurant Thaï dans le quartier de Brunswick. Nous y passons un bon moment. Le dîner est délicieux et nous entraîne dans des discutions de voyages.

De retour à la maison Eloïse me demande de lui lire des histoires. C’est dans un anglais très laborieux que je le lui lis l’histoire d’Ariel la petite sirène. La pauvre, j’ai du mal à imaginer qu’elle ait compris quoique ce soit à l’histoire.

Ne pas parler la même langue que les gens avec qui on vit est certes handicapant pour se faire comprendre, mais est aussi très handicapant pour pleins d’autres choses. Par exemple, quand on ne comprend rien à ce qui va arriver… C’est dimanche et je sens bien que ce n’est pas comme d’habitude. Angus fait à manger très tôt, Katherina semble dire à sa fille de se dépêcher… tout le monde est un peu agité et moi je ne sais pas trop où me mettre. Finalement Katherina m’explique qu’elle va manger chez sa mère car c’est la fête des mères. Comme il était question qu’on aille au musée, je ne comprends pas vraiment si je suis invitée chez sa mère ou si je dois aller au musée sans elle. Je ne comprends pas non plus si elle y va seule ou avec le reste de la famille. Elle me propose finalement de venir en m’avertissant qu’on risque de beaucoup manger. Je ne sais pas trop ce que je dois comprendre… J’ai envie d’entendre parler anglais mais j’ai peur de déranger… Finalement j’opte pour l’option « seule au musée ». J’ai déjà toujours un peu peur de déranger alors la barrière de la langue n’aide en rien mes interrogations sur le savoir vivre chez autrui.

Je pars donc voir le Ian Potter Centre (National Gallery of Victoria Australia) et le National Gallery of Victoria International. Ces deux musées sont très intéressants et surtout, sont gratuits. Je découvre l’art aborigène et j’imagine tout à fait l’une des ces œuvres dans mon petit studio parisien.

IMG_6065IMG_20140511_125818

Après 4 heures de musée je monte en haut de la Sky Eureka, le plus grand bâtiment de Melbourne. La vue est impressionnante.

IMG_6069 IMG_6079 IMG_6070

De retour chez les Ibbott, je me mets aux fourneaux. Ce soir, c’est moi qui fait le dîner. Et au menu… ça sera des crêpes ! Je suis assez fière de moi car je n’en ai pas loupée une seule, et tout le monde semble se régaler !

Publicités
Catégories : Melbourne, Victoria | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Un week-end en famille australienne

  1. Laurent

    La classe Mlle! 🙂
    C’est chouette toutes ces nouvelles et surtout on voit que tu t’inscris déjà bien dans le pays! 🙂
    Ca y est je suis inscris pour suivre tes tribulations et ces photos.
    Ramène moi un kangourou en captivité, on le libèrera au père lachaise! 😉
    Bisous

  2. Tu t’en es bien sortie 😉 Les week-ends en famille, ce n’est pas toujours évident, et encore moins quand ce n’est pas ta famille ! Félicitations pour les crêpes, je crois que j’aurais choisi la même spécialité française : simple, facile à réaliser et peu coûteux ! Autres idées simples : une bonne omelette aux lardons et aux pommes sautées, les croque-monsieur, gratin dauphinois ou hachis parmentier 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :