Melbourne a sa station balnéaire : Saint-Kilda

IMG_5938Direction Saint-Kilda au Sud Est de Melbourne. Après un long trajet en tram, je descends au terminus. N’étant plus que la dernière dans le tram, j’imagine que cette station balnéaire perd beaucoup de son effervescence l’hiver. En effet, les rues sont presque désertes. L’odeur familière de la mer me rappelle ma chère Normandie.

IMG_5910

Cette fois j’ai pensé à prendre mon zoom et je parviens à prendre en photos 2 perroquets pas très discrets en raison des cris qu’ils émettent.

IMG_5906

Du bout de la jetée de Saint-Kilda, j’ai un joli panoramique sur la ville et ses grattes-ciels.

IMG_5912

Plus loin, en longeant la plage, j’arrive à hauteur de Luna Park. Un parc d’attraction qui, à cette époque de l’année, fait plutôt figure de décor de film d’horreur. C’est glauque un parc d’attraction tel que celui-ci l’hiver.

Je parcours la rue d’Ackland bordée de pâtisseries. Je m’arrête dans l’une d’elle et je craque pour un dessert à l’amande. Ce ne fut pas une bonne expérience. Décidément, les australiens n’excellent pas en pâtisserie. C’est très sucré, très compacte. Ça manque clairement de finesse. Je me force presque à finir cette bombe calorique. Celle-ci pourrait me donner suffisamment d’énergie pour retourner à pied vers le centre de Melbourne (à 1h20 de marche).

Je marche un bon moment mais vu l’heure tardive, j’ai fini par prendre un tram. Pendant ma marche, je m’interroge sur ma façon de vivre la solitude. Me pèse t’elle finalement tant que ça ? Certes partager et parler de ce que je vis me manque mais je pense que le sentiment de liberté  domine. Être seule, en vacances pour un an, quand on a un peu d’argent et que l’on sait où l’on dort le soir, manger quand on veut ce qu’on veut, aller là où l’on veut sans devoir faire de concessions, c’est un sentiment plutôt agréable. En étant seule on a plus le temps de prendre conscience de ce qui nous entoure. On regarde les gens, les monuments, la faune, la flore… On se pose et on apprécie l’environnement.

Toujours sous les conseils de mon Lonely je remonte une longue route pour trouver ce qu’on appelle le « Corroboree tree ». Je le cherche longtemps dans un parc et je comprends pourquoi il était si dur à trouver. C’est un tronçon d’arbre tout petit qui paraît-il date de plusieurs centaines d’années et serait situé sur un lieu sacré où les aborigènes se retrouvaient.

IMG_5949

Je continue ma marche et j’arrive sur des immenses étendues d’herbe où adultes et enfants pratiquent toutes sortes de sports. Le temps est clément, l’ambiance est agréable, les gens semblent détendus. Je comprends ainsi pourquoi Melbourne a si bonne réputation en matière de villes où il y fait bon vivre.

Publicités
Catégories : Melbourne, Victoria | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :