Mes premières heures à Melbourne

Mes appréhensions s’évanouissent dès mon arrivée. Le 1er australien qui m’aura adressé la parole sera le type qui contrôle les passeports. Il est très agréable avec moi et ne pose aucunes questions insistantes sur mes motivations pour le Working Holiday Visa.

Après avoir récupéré mon sac à dos je retrouve Katherine qui m’accueille chaleureusement. Dans la voiture j’en apprends un peu plus sur son métier.

Je retrouve le reste de la famille : Angus Ibbott et les deux petites filles, Isabella (8 ans) et Héloïse (5 ans) dans une petite maison dans un quartier résidentiel de Melbourne.

IMG_20140505_080336[1]

J’ai ma chambre à moi et j’ y installe mes affaires déjà bien froissées pour avoir été compressées dans mon sac à dos.

J’ai envie de rester des heures sous la douche. Je l’attendais depuis des heures.

Angus m’accompagne à la banque. Sur le chemin il me dit que je parle bien anglais. Je suis très flattée et rassurée. Il en est si convaincu qu’il me laisse devant la banquière en précisant que je me débrouille très bien sans lui et qu’il peut donc aller au rendez-vous qu’il avait de programmé. Je suis donc censée retrouver ma carte bancaire dans la boîte aux lettres d’Angus et Katherine d’ici 3 jours.

Partie dans ma lancée je trouve aussi un opérateur pour acheter ce qui va me permettre de communiquer avec le monde extérieur. Sur les conseils d’Angus, je vais chez Telstra (très bonne couverture sur tout le territoire d’après lui) et prends une carte prépayée pour le mois de mai à 30 $. Comme à la banque quelques instants plus tôt, la vendeuse est très sympathique. Elle se réjouit que ça soit mon premier jour dans son pays.

J’ai encore du temps pour flâner dans Melbourne. Les rues sont loin d’être similaires aux nôtres, très quadrillées. Les façades des magasins sont différentes.

IMG_5804

Je dois retarder le plus possible le moment pour aller dormir pour reprendre le rythme normal des journées. Me remettre du décalage horaire va être très dur.

En chemin je découvre un certain nombre de graphes sur les murs des rues. Ça semble très courant ici.

Plus loin je découvre des oiseaux que je n’avais jamais vu auparavant. Je regrette de na pas avoir mon zoom car ceux que j’aperçois ont de jolies couleurs. D’autres, plus à porté de vue, se laissent volontiers photographier. Ils ont l’air croisé d’une pie et d’un corbeau. En les prenants en photo, j’imagine les passants aussi perplexes que je ne pourrais l’être à Paris si des touristes prenaient en photo des pigeons.

Il fait en revanche assez froid. Malgré l’hospitalité insistante d’Angus et Katherine qui me proposent de rester aussi longtemps que je le souhaite, je me dis que partir vers un endroit plus chaud va devenir une priorité.

Sur un terrain de sport j’aperçois un attroupement d’oiseaux vraiment originaux. On aurait dit des perroquets gris à têtes rouges. Je tente de m’approcher pour les photographier de prêt mais un oiseau de mauvais augure alerte par un chant strident tous ses petits camarades et les fait tous s’envoler d’un coup.

Je continue ma balade à travers un quartier résidentiel de Melbourne. Les maisons ont un style un peu coloniales. Je cherche en vain le musée de Melbourne. Je me perds et je me retrouve dans un beau et grand cimetière complétement désert. Les pluies épisodiques apportent une jolie lumière.

Je marche beaucoup sur le retour vers la maison. Un peu trop car je me trompe de sens sur une route infiniment longue.

J’arrive rincée à la maison des Ibbott. Sur mon lit, m’attend un adorable compagnon : Rémi. Un chat comme je les aime, enclin aux caresses. Tous deux nous nous assoupissons, tous deux nous bavons presque sur l’oreiller.

IMG_5862

 

 

Publicités
Catégories : Melbourne, Victoria | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Mes premières heures à Melbourne

  1. Hello Aurélie, tu vois, ton niveau d’anglais est bien meilleur que ce tu pensais ! Et il va s’améliorer à vitesse grand V. Contente de te savoir bien arrivée et bien accueillie.
    Et c’est bien agréable de te lire et de découvrir l’Australie avec les yeux d’une novice. Je me régale avec tes photos.
    Sabine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :